RSS

Archives Mensuelles: février 2014

[DADV] Des aliens et des vaches, 16ème !

  C’est le 2 février dernier, jour où seulement 6% de l’astre lunaire était visible dans le ciel que quelques survivants pégasiens se reunirent à « La Parenthèse », croisée des chemins célèbre auprès de nos chers défricheurs de l’imaginaire. Dans l’effervescence de leur rencontre, Julien, Mathieu, Jeremy, Antoine et Morgan se firent gauchement happer par un vortex inter dimensionnel pour se retrouver dans une réalité alternative. Abasourdis par leur nouvel environnement, ces derniers entreprirent d’étudier les créatures qui donnaient la texture de cet arrière monde.IMGP4791

  Sans plus attendre, Jeremy se rua vers un humain décomposé dont la pestilence n’avait d’égale que les éructations immondes sortant de sa bouche. En même temps, se fut l’occasion de parler de Culture zombies.

  IMGP4786Ouvrage plébiscité par Max Brooks, cette étude à l’initiative de Matt Mogk présente un panorama du zombie dans les différents médias culturels. Ainsi, le livre revient sur ses origines vaudou, l’empreinte du réalisateur Georges A. Romero, et sa portée critique sociétale :
« Matt a toujours pris en considération l’impact culturel des œuvres de fiction zombie sur le psychisme humain, le déconstruisant comme un professeur de la NYU Film School pourrait déconstruire le cinéma postmoderne français », extrait de la préface de Max Brooks.
Accompagné de quelques illustrations croustillantes, ce livre est un excellent complément au Guide de survie en territoire zombie.

– Culture zombies de Matt mogk
– Editions Muttpop
– ISBN : 978-2954157047

COUV_600x800_1024x1024 [Note à l’intention du lecteur : Le chroniqueur de ce compte rendu tient à s’excuser solennellement auprès de Jeremy suite à la censure indirecte générée par un vice de communication entre le président et le susnommé scribe lors de la précédente DADV.

Parce que la censure c’est mal et que la liberté d’expression c’est important, Jeremy nous le fait bien rappeler avec 100 dessins de cartooning for peace pour la liberté de la presse. Toi ! Oui, toi le lecteur de ce papier. Si tu cliques sur l’hyperlien ci-dessus, tu arriveras sur le site internet de Cartooning for peace et c’est super cool.]

– 100 dessins de Cartooning for Peace pour la liberté de la presse
– Editions Reporters sans frontières
– ISBN : 978-2362200229

  IMGP4781Au tour de Morgan qui se fit invectiver par une bande de Yôkais particulièrement malpropres et goguenards.

  De plein gré, le scribe décide par fainéantise de faire découvrir l’univers des Yôkais, Dictionnaire de monstre japonais par l’intermédiaire d’une définition recopiée paresseusement du dudit livre :
«Etymologiquement, le mot « yôkai » désigne des phénomènes étranges, équivoques, ou plus spécifiquement des créatures effrayantes ou séduisantes, souvent les deux. Au sens large, ce mot regroupe tout ce qui semble parfois posséder une présence sans appartenir à notre monde : esprits, fantômes, monstres, démons familiers, divinité locales ou mineures, vieux objets doués d’une âme, et idées fixes incarnées… En résumé, toutes les créatures fantastiques et mystérieuses des traditions populaires japonaises.»
Composé de deux volumes, cette encyclopédie fait preuve d’une incroyable érudition et montre toute la richesse du folklore japonais. Pages après pages le bestiaire s’anime au fil des illustrations et des descriptions de l’auteur et dessinateur Shigeru Mizuki.

Yôkai, dictionnaire des mo êtres japonais de Shigeru Mizuki
– Editions Pika Edition
– ISBN : 978-2811602666

  Dans ce dédale improbable où se croisèrent créatures et monstres en tout genre, Mathieu présenta quelques croquis de sa composition. Fruit d’une recherche et d’une observation intense, les différents feuillets présentèrent des espèces incroyables.

img007-2

   img005-2img006-2

img004-2

 IMGP4782 Julien fit la rencontre de la race la plus déjantée qui existe : les gobelins, également appelés Kobolds par les germanophiles. C’est avec verve et passion qu’il nous présente « ces sales mioches » pour reprendre ses propres termes.

  On commence avec le film anglo-américain Labyrinthe, réalisé par Jim Henson en 1986. Un soir, Sarah, une adolescente, se trouve contrainte de garder son jeune demi-frère Toby. Tentant de calmer ses pleurs en lui racontant l’histoire d’un roi des gobelins tombé amoureux d’une jeune fille humaine, elle prononce une phrase magique qui emporte le bébé dans un monde imaginaire gouverné par Jareth, androgyne et trouble roi des Gobelins, incarné par le chanteur David Bowie. Pour empêcher que l’enfant ne devienne lui-même un gobelin, elle devra surmonter en moins de 13 heures les épreuves qui jalonnent le labyrinthe de Jareth peuplé de gobelins, lutins et autres fées.
Pour julien, le film possède un double niveau de lecture. La mise en scène joue avec l’illusion et oscille entre le regard porté par l’adulte et celui de l’enfant.

– Labyrinthe de Jim Henson
– ASIN : B002JK75RK

 IMGP4785On poursuit avec La bible des gnomes & farfadets de Brian Froud, le designer de Dark Cristal et Terry Jones, de la troupe des Monty Python. Cet ouvrage, édité par Glénat, est « du grand n’importe quoi ».  Nous rencontrons les habitants du Labyrinthe, domaine des gobelins,  qui a été conçu pour empêcher l’expansion des mondes non labyrinthique.
Le bestiaire de cette bible présente les mœurs et les coutumes d’un monde « qui ne ressemble à rien ».

– La bible des gnomes et farfadets de Brian Froud’s et Terry Jones
– Editions Glénat
– ISBN : 978-2723428934

 IMGP4784Julien achève ce triptyque goblinesque avec le jeu vidéo Overlord paru en 2007 sur Xbox et PC. Dans ce jeu d’action à la 3ème personne nous incarnons le seigneur des ténèbres, l’Overlord, accompagné d’une armée de larbins démoniaques à qui nous assignons le maximum de tâches : combattre, piller et détruire, le but étant d’installer le chaos dans un monde en paix.
Dans un style complètement loufoque, le jeu à la particularité de tourner en dérision les poncifs de l’univers médiéval fantastique.

– Overlord, édité par Codemasters, développé par Triumph Studio
– ASINB000PTYQOM

« Scratch !!! » Ce bruit répugnant nous fit tous comprendre qu’Antoine commit l’erreur irréparable de marcher sur un scarabée. Une maladresse ? Peut-être pas. Dans Terra Formars ces insectes sont tout sauf à plaindre.

 IMGP4788Scénarisé par Yu Sasuga et dessiné par Kenichi Tachibana, ce seinen est d’abord pré-publié dans le magazine Miracle Jump entre janvier et décembre 2011. La présente édition française est publiée chez Kazé depuis février 2013.
La population terrienne en constante augmentation épuise toujours plus les ressources de sa planète. Seule solution pour éviter l’extinction : faire proliférer sur Mars l’unique forme de vie capable d’endurer son environnement et de le rendre habitable : le cafard.
L’histoire se déroule en l’an 2599. La terraformation de Mars rentre dans sa phase finale et les rampants doivent maintenant êtres exterminés. Sa surface est désormais recouverte de lichens et une forme de vie organique y prolifère. C’est à ce moment que quinze jeunes gens tout spécialement sélectionnés et préparés s’envolent à bord du vaisseau spatial bugs 2, investis d’une mission cruciale. Ils ne doutent pas encore que sur place, un parasite bien connu les attend de pied ferme.
Antoine ajoute que ce manga est très violent et l’ambiance particulièrement glauque et malsaine.

– Terra Formars de Yu Sasuga et Ken-Ichi Tachibana
– Editions Kazé
– ISBN : 978-2820306159

  Enfin, c’est avec une nostalgie non feinte qu’Antoine est revenu sur le Manuel des monstres tiré de Dungeons & Dragons. Cet ouvrage de référence pour rôliste incarne à la fois une aide de jeu et un bestiaire non exhaustif de l’univers du jeu de rôle éponyme.

IMGP4790

– Dungeons & Dragons : Manuel des monstres v.3.5, publié par Asmodee
– ISBN : 978-2847850345

  Après avoir joué quelques heures aux apprentis ethnologues du merveilleux, une nouvelle faille fit son apparition. Le chemin de retour tant espéré était enfin là. Sortie de nulle part, une lettre nous attendait au sol, juste à l’emplacement exact de notre point de départ. Les mots, en caractères gothique, mentionnaient le message suivant : « Rendez-vous le 2 Mars et préparez vous à la guerre ! ».

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le février 16, 2014 dans Des aliens et des vaches

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,