RSS

Archives de Tag: embassytown

[DOSSIER] China Mieville : Monstre et ville tentaculaire

PT-AL644_MIEVIL_DV_20090515114210« Ce qui m’intéresse le plus dans les monstres, c’est leur altérité, leur côté grotesque. Le fait qu’on puisse y voir comme l’incarnation d’une métaphore. C’est la retranscription physique d’une chimère, la surimpression d’éléments discordants concourant à une hybridation totale. »

En l’espace de dix années, China Mieville, né à Londres en 1972, s’est imposé comme l’une des voix les plus brillantes de la littérature de l’imaginaire anglo-saxonne. Diplômé en ethnologie, il part en Égypte, puis au Zimbabwe à l’age de 18 ans afin d’y enseigner l’anglais. Avec des influences littéraires telles que Howard Philips Lovecraft, Mervin Peake ou encore M. John Harrison, China Mieville est arbitrairement rangé dans la catégorie des auteurs appartenant à la new weird, sorte de fantasy transgenre. Par ailleurs, il remporte à deux reprises le grand prix de l’imaginaire dans la catégorie du meilleur roman étranger, l’un pour Perdido Street Station en 2005 et l’autre pour The City &The City en 2012. Read the rest of this entry »

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le juin 18, 2013 dans Livre

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,