RSS

Archives de Tag: alan moore

[DADV] Des aliens et des vaches, 15ème ! [partie 2]

 L’abjecte prière atteignit son paroxysme lorsqu’une lamentation assourdissante déchira les murs de notre dimension. A cet instant, nous sûmes que l’éveil de la bête était proche. Soudain, Julien – dit le satyre – réalisa une supplication avec Le Fléau de Chalion et Paladin des âmes de Loïs McMaster Bujold.

  Cette première incursion en fantasy d’une auteur habituée au genre du space Opera nous narre les aventures de Cazaril. Ancien soldat entre deux âges, ce dernier incarne le personnage torturé qui a « tout prit dans la vie, tout prit 51gL6y6EjeL._dans la gueule » ; partant de rien, il va retrouver sa place à la cour.
Le deuxième livre retranscrit un schéma similaire mais va d’avantage interroger la croyance : les Dieux existent-ils, ou pas ? La question semble légitime puisque la trinité constituant le panthéon de cette histoire ne fait rien la plupart du temps ou profère des pouvoirs invisibles et inutiles. Par conséquent, le roman va mettre en exergue un parallélisme plutôt insolite entre une religion omniprésente et les aberrations qu’elle engendre.
Prenons par exemple le pouvoir de détruire les démons : ce sort surpuissant possède un impact indéniable dans le monde du divin mais son incidence dans le monde du réel est quasiment nul. Ainsi, cette posture rocambolesque à pour effet négatif de rendre ridicule les actes des protagonistes, et justifie la présence d’une confrérie des fous et d’un questionnement sur la folie.

– Le Fléau de Chalion / Le Paladin des âmes de Lois Mc Master Bujold
– Editions J’ai Lu ( disponible uniquement dans l’édition Bragelonne )
– ISBN : 978-2914370455 / 978-2915549034

  Une fracture dans l’éther se fit sentir. Morgan, le profanateur dément, utilisa un sort interdit à l’aide du Wonderbook : The illustrated guide to creating imaginative fiction.

  Créé par Jeff Vandermeer, anthologiste de renom américain et auteur de La Bible du Steampunk (à paraître chez Bragelonne en Fevrier 2014), cet ouvrage se présente à la fois comme un beau livre et une aide à la création littéraire. Fruit d’une collaboration d’auteurs internationaux tels que Neil Gaiman, G.R.R Martin ou encore Michael Moorcock, ce guide d’écriture illustré à pour vocation d’exploiter la nature visuelle de l’imaginaire.
A travers une démarche tout à fait originale et une iconographie très riche, ce manuel atypique souhaite stimuler l’imagination et développer la créativité à l’aide de dessins, de cartes et d’exercices.

– Wonderbook, de Jeff Vandermeer
– Editions Abrams Image
– ISBN : 978-1419704420

  Morgan récidiva en nous présentant une icône de l’éditeur américain Vertigo/DC Comics avec le personnage de John Constantine. Créée initialement en 1985 par Alan Moore dans les pages de Swamp Thing, la série Hellblazer relate les aventures de cet anti-héros cynique spécialisé dans l’occultisme et la démonologie.
Intitulé Pandemonium, le volume présenté marque son 25 anniversaire sous la plume du scénariste historique Jamie Delano.
Le récit nous entraîne cette fois en Irak où Constantine doit faire face à l’horreur de la guerre et à un homme capable de plonger ses interrogateurs dans la folie. Ce comics book réserve une scène d’anthologie dans laquelle se déroule une partie de poker entre des démons mésopotamiens et notre sorcier anglais.

Les dossiers de Hellblazer : Pandemonium, de Jamie Delano et Jock
– Editions Urbain Comics
– ISBN : 978-2365773072

IMGP4771

  Mathieu acheva notre invocation cosmique avec L’heure des Fées de Pascal Moguérou, suivie d’une présentation de Carnet de croquis : Archives de féerie par Jean-Baptiste Monge.

  Particulièrement riche en illustrations, ces beaux livres ont pour vocation de dévoiler une sorte d’étude sociologique des fées. En effet, on y trouve beaucoup d’explications sur les modes de vie des fées, ainsi qu’une description de leurs us et coutumes.
En général accompagnée par un très court texte, la composition de ces carnets permet d’apprécier la beauté des dessins qui mettent en situation ces créatures issues du folklore celtique.IMGP4770
Mathieu ajoute que chaque relecture de ces ouvrages lui fait découvrir de nouvelles choses, la contemplation de ces êtres imaginaires lui laissant une impression d’inépuisable richesse.

– L’heure des fées de Pascal Moguérou
– Editions Au bord des Continents
– ISBN : 978-2911684517

– Carnet de croquis, archives de féerie, de J-Baptiste Monge
– Editions Au bord des Continents
– ISBN : 978-2911684470

Epuisés par la transe, les zélotes du culte Pégasien virent enfin le Béhémoth apparaitre. L’horreur suprême proféra une phrase à peine intelligible que seuls les plus dévots pouvaient comprendre : « Rendez-vous le 2 fevrier et presentez-moi les races imaginaires que vous préférez ».

Morgan pour Pégase Mécanique

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 21, 2014 dans Des aliens et des vaches

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

[DADV] Des aliens et des vaches, 14ème ! [Partie 1]

  C’est le 1er décembre de l’an 2013, à l’abri d’un vent glacial que se sont réunis quelques irréductibles pégasiens dans une taverne chaleureuse nommée « La parenthèse ».  Dans une ambiance hivernale mais tranquillement installés près d’un poêle, Antoine, Benoit, Jeremy, Mathieu, Morgan et Eloise ont échangé autour de leurs voyages dans des royaumes nordiques, des terres désolées et autres contrées inexplorées. L’enjeu fut de taille, les échanges vifs. Au final, nous savions tous que le pire était devant nous… Winter is coming.

  Pour commencer, Eloise et Benoit ont tour à tour donné leurs impressions sur le jeu vidéo d’action RPG, Skyrim : The Elder Scroll V.

Développé par Bethesda Game Studios et sorti en décembre 2011, ce jeu nous emmène dans un univers nordique 200 ans après les événements d’Oblivion. Suite à la mort du haut-roi de Bordeciel, des conflits éclatent entre nordiques indépendantistes et ceux qui soutiennent l’empire sur le déclin. C’est à cet instant que surgit Alduin, un gigantesque dragon noir, pour éradiquer le monde. Le joueur incarne un héros possédant le pouvoir de la Voix, le seul et unique être capable d’affronter les dragons.
Si l’incroyable direction artistique et la richesse du jeu semble mettre d’accord l’ensemble des pégasiens, Il se dégage deux écoles de joueur : Les narrativistes et les rôlistes. IMGP4731
Si l’aspect ouvert est la force motrice de Skyrim, le jeu se révèle bien trop chronophage pour Eloise. Le fait d’aller d’un point à un autre prend du temps et la multiplication des quêtes annexes à tendance à mettre la quête principale de côté. De surcroît, les missions réalisées ont peu d’impact sur la narration, les interactions entre le personnage principal et les PNJ.  De son côté Jeremy trouve qu’il manque quelques scripts pour s’immerger véritablement dans la narration principale.
A travers une capture vidéo Benoit démontre que le pouvoir de liberté d’action et l’orchestration musicale, particulièrement épique, jouent un rôle primordial dans l’immersion : « Ça défonce sa race ». Skyrim est avant tout un jeu de rôle où l’on doit faire évoluer son personnage à travers l’expérience et l’acquisition de nombreuses compétences.
En ce qui concerne la musique, Antoine nous fait remarquer que le thème principal du jeu, à savoir la piste intitulée Dragonborn, possède une double interprétation phonétique.

– Skyrim : The Elder Scroll V.
– Bethesda Game Studios
– ASINB005BBFUGC

  Morgan a ensuite enchaîné par la présentation d’une série de trois romans et une BD qui ont pour point commun le voyage d’exploration en Antarctique. 

7jfi69vt

Publié en 1838 aux Etats Unis, Les aventures d’Arthur Gordon Pym est l’unique roman achevé par Edgar Allan Poe. Natif d’une île portuaire spécialisée dans la pêche à la baleine, Pym est un homme en mal d’aventures. Au fil de ses naufrages, ce dernier se retrouve embarqué sur la goélette Jane Guy qui s’enfonce peu à peu vers le pôle sud.
Le récit à la particularité de multiplier les catastrophes et les visions de cauchemars. Mutinerie, tempête, famine et désespoir viennent tapisser l’ensemble du récit.
Avec le souci du macabre cher à son auteur, Morgan nous relate un certain passage dans lequel les rescapés se retrouvent nez à nez avec un navire Hollandais remplis de cadavres. Le roman se termine sur une image fantasmagorique qui est une véritable énigme pour le lecteur.

– Les aventures d’Arthur Gordon Pym, d’Edgar Allan Poe
– Editions Le livre de poche
– ISBN978-2253082361

ê^Le deuxième ouvrage est intitulé Le Sphinx des glaces. Publié en 1897 en France, ce livre est en réalité la suite du roman de Poe écrite par Jules Verne. Cette fois, nous suivons les pérégrinations de Mr Jearling, spécialiste en géologie qui attend un navire pour rentrer dans son Amérique natale. Ce dernier embarque sur L’Halbrane où il fait la connaissance du capitaine Len Guy obsédé par le récit des aventures d’A.G.Pym. Sur le principe de la métafiction, nous apprenons que le journal de Pym a été transmis à Poe par son frère qu’il tente de retrouver dans les terres australes. C’est à cet instant précis que la fiction rejoint la réalité d’une autre fiction.
Si Jules Verne fascine dans sa description du voyage et signe ici un grand roman d’exploration, la narration se retrouve dépouillée de l’ambiance fantastique et mystique qui parcourt celle de Poe.

Le sphinx des glaces, de Jules Vernes
Editions Le livre de poche
ISBN : 978-2253045724

C1-Les-Montagnes-hallucinéesEn point d’orgue de cette escapade en terra incognita, Les Montagnes Hallucinées d’H.P Lovecraft fait office de voyage au bout de l’enfer. Publiée en 1936, cette nouvelle d’horreur cosmique, genre inventé par le maître de providence, est une autre exploration aux confins de l’Antarctique.
Cette fois, nous suivons le professeur William Dyer et son étudiant Danforth à la recherche d’une race antédiluvienne d’extraterrestre appelée par les scientifiques : Les Choses très anciennes.
Dans ce récit particulièrement anxiogène, nous retrouvons les trois ingrédients indispensables à tout récit Lovecraftien que sont les créatures innommables, la folie et la mort.

– Les montagnes hallucinées, d’H.P Lovecraft
– Editions Mnémos
– ISBN : 978-2354081485

Enfin, Morgan termine son exploration des terres australes avec Nemo, Cœur de Glace. Publiée en 2012, cette BD scénarisée par Alan Moore et dessinée par Kevin O’Neil est un spin-off de La Ligue des Gentlemen Extraordinaires. Dans cette aventure très référencée, nous retrouvons Janni Dakkar, fille de l’illustre capitaine Nemo du Nautilus. Poursuivie par un trio d’inventeurs de génie, elle entreprend une périlleuse expédition afin de réussir là où son père a échoué.
Une fois de plus, le duo d’auteurs anglais s’amuse à rendre hommage aux classiques de la littérature fantastique anglo-saxonne dont Les Aventures d’A.G.Pym et les Montagnes Hallucinées, le tout mêlé à un sens de l’aventure que Jules Verne n’aurait pas renié.  9782809434408_cg– Nemo : coeur de glace, d’Alan Moore et Kevin O’Neill
– Editions Panini Comics
– ISBN978-2809434408

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 7, 2013 dans Des aliens et des vaches

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,