RSS

[DADV] Des aliens et des vaches, 14ème ! [Partie 2]

07 Déc

 Fraichement arrivé d’une planète de glace, Mathieu (aka Gringo) nous a présenté Lost planet : Extreme Condition, jeu vidéo développé et édité par Capcom en 2007. IMGP4729

La Terre est devenue invivable. En quête de ressources, une première colonisation a lieu sur EDN III, planète glaciale et enneigée. En l’explorant, les hommes découvrent une espèce autochtone appelée les Akrids, une race d’aliens insectoïdes. Le joueur incarne Wayne, un soldat de l’armée qui a perdu la mémoire suite à une attaque dévastatrice par un gigantesque Akrid surnommé The Green Eye.
Lost Planet propose un scénario basique et linéaire sans grande originalité. Les dialogues sont plats et les personnages manquent de charisme.
Déroulement de la campagne : un objectif à remplir, on tue, on avance, un boss de fin, une cinématique et on recommence. Même si Wayne est facile à prendre en main, ses possibilités d’action sont limitées.
L’originalité de ce jeu réside dans la gestion de la thermo-énergie. Cette source d’énergie influe sur vos actions et la chaleur qui en émane diminue beaucoup ou peu ; il est vital d’en récupérer au fur et à mesure. Si le scénario manque de vigueur, on perçoit tous les aspects d’une SF guerrière qui n’est pas sans rappeler le film Starship Troopers.
Avec un gameplay simple et son univers immersif, le jeu assure le strict minimum. Mathieu nous certifie que cette production vidéoludique est le parent pauvre de Gears of War.

– Lost Planet : extrême condition
Capcom
– ASINB0017LSXZU

  Ce fut ensuite le tour d’Antoine qui nous a présenté l’intégrale en BD du Transperceneige, bande dessinée de science fiction post apocalyptique créée par Jacques Lob, scénariste, et Jean Marc Rochette au dessin.

51NNgvHOxsL._SX385_Publié par Casterman entre 1982 et 1983 dans le magazine (A suivre), le récit nous embarque sur une Terre recouverte par une neige éternelle et un froid mortel.
Enfermé dans un train qui parcourt le monde en boucle à vive allure, le reste de l’humanité est réparti dans ce monstre mécanique selon un système de caste. C’est dans ce cadre d’anticipation sociale que les résidents du dernier wagon, la lie de l’humanité en quelque sorte, vont tenter de faire la révolution et de comprendre les raisons de cette hiérarchie établie par les nantis situés à l’avant du train.
D’emblée, l’originalité de cette BD est qu’il existe un univers différent pour chaque wagon. Par exemple, un compartiment avec des denrées, un autre avec des militaires. Plus les héros progressent dans le train plus les wagons regorgent de décors aussi singuliers les uns que les autres.
Toutefois, Antoine reproche à la dernière édition de 2013 un lissage bien trop prononcé au niveau des graphismes qui tend à nuire à l’aspect rétro noir et blanc. Nous retrouvons maintenant des nuances de gris qu’ils n’y avaient pas dans de plus anciennes éditions. Un questionnement s’ensuit sur la numérisation des œuvres anciennes et le souci de correspondre à des standards mercantiles actuels.
A signaler qu’une adaptation cinématographique intitulée Snowpiercer est sortie le 30 Octobre 2013, signée du talentueux réalisateur coréen Bong Joon Ho

– Le Transperceneige : intégrale, Scénario : Jacques Lob – Dessin : Jean-Marc Rochette
Editions Casterman (8 août 2013)
– ISBN : 978-2203027596

  Nous  avons terminé notre tour de table par le coup de cœur de Jérémy (aka Smokah) avec Assassin’s Creed,IMGP4730 Cycle 1 : Desmond, édité en 2013.

Scénarisée par Corbeyran et illustrée par Defali, cette BD est centrée sur le personnage emblématique de Desmond Miles de la saga vidéoludique éponyme initiée par Ubisoft.
L’ouvrage a la particularité de dévoiler certains secrets de la franchise dont les motivations de l’organisation nommée Abstergo Industries. A Jérémy de nous mettre l’eau à la bouche : « tout ce qu’on ne sait pas sur l’univers du jeu est dévoilé dans cette BD ».

– Assasin’s creed : cycle 1 : Desmond, Dessin : Djillali Defali – Scénario : Eric Corbeyran
– Editions Les Deux Royaumes
– ISBN : 978-2918771135

C’est le corps réchauffé par la cervoise et l’émulsion de nos esprits échauffés par nos découvertes que s’est achevée cette 14ème édition de DADV spécial : « Les paysages enneigés ».
Nous nous retrouverons le 11 Janvier 2014 pour fêter la nouvelle année et parler du prochain thème qui portera sur « Les Croyances de l’Imaginaire ».

Morgan pour Pégase Mécanique

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 7, 2013 dans Des aliens et des vaches

 

Étiquettes : , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :