RSS

[JEU VIDEO] Remember Me

11 Juil

7Wlp4Aujourd’hui, je vous parle du jeu Remember Me de Dontnod. Je vais vous exposer différentes choses dans cet article et celui-ci n’est que le reflet de mes impressions et non celles de l’association Pégase Mécanique. Certains membres peuvent ne pas être d’accord avec mes propos.

Présentation :
Dans Remember Me, vous contrôlez le personnage de Nilin. Un petit brin de femme qui ne se souvient pas de grand-chose puisque nous commençons amnésique suite à la suppression de nos souvenirs. Facile pour mettre en place une histoire dans laquelle nous voulons connaitre le fin mot de l’histoire.
Au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu, nous en apprenons un peu plus sur notre personnage (au bout de 10 minutes de jeu tout juste, je ne dévoile donc rien) à savoir que nous sommes une voleuse de souvenirs et que nous pouvions les déformer « à notre avantage ». Il reste tout de même à savoir pourquoi on nous a effacé les nôtres.

Entrée en matière :
– L’ambiance visuelle :

Magique. L’univers visuel du Néo-Paris de 2084, où se situe l’action, est vraiment sublime. De la SF à la « Blade Runner » de Ridley Scott. C’est d’ailleurs l’une des envies des développeurs : « Ce n’est pas réellement une référence mais plutôt un objectif à long terme, Blade Runner de Ridley Scott a été une pierre angulaire de la SF moderne d’un point de vue visuel […] On a essayé de recréer un nouveau Blade Runner. »
Les holo-indications qui apparaissent de temps en temps sur les façades de magasins pour indiquer qu’il est fermé, la note d’un café sur la table d’une terrasse d’un café Parisien (18 €uro), les nombreuses publicités volantes font que l’immersion est rapide, fantastique et vraiment prenante.

Pour vous dire, le décor m’a beaucoup fait penser au film de Luc Besson, Le Cinquième Élément.

les-rues-du-neo-parisFlashxbox66-Remember-Me-Xbox-360-_ 86518

– L’ambiance musicale :

Je trouve que les musiques ne se détachent pas plus que ça quand nous sommes en phase de plateforme / découverte. Un thème assez récurrent m’a fait penser au générique de la série TV Doctor Who !

Thème Remember Me :


Thème Doctor Who :

Par contre, les musiques sont très présentes lors des combats et les rendent très dynamiques. Une très bonne chose, car j’ai trouvé les combats ennuyeux et frustrants.

– Les combats :

Remember-Me_Combo-Lab_01Mis en avant lors de la communication du jeu, les combats se devaient dynamique, rythmés et « malléables ». Je m’explique : le jeu possède le Combo Lab qui vous permet de « créer » vos propres combos.

Dans un sens c’est vrai, mais il en est tout autre quand on joue. En réalité, les combos sont prédéfinis et vous n’avez que la possibilité de changer l’effet des actions que vous effectuerez lors d’un combat (regagner de la santé, donner des coups plus puissants, réduire le temps d’attentes entre l’utilisation de certains pouvoirs …). Une bonne idée qui s’avère pénible à utiliser et frustrant surtout quand vous décidez de faire un combo de huit touches et que votre adversaire s’écroule avant même d’avoir atteint la moitié du combo.

De plus, il a été dit que le rythme serait important lors des phases de combat. Heuu… Effectivement, mais c’est très ennuyeux. Vous vous retrouverez confronté à une masse d’ennemis qui vous attaquerons et votre seule chance pour finir votre combo est d’esquiver. L’esquive permet de « mettre en pause » votre combo pour le continuer une fois le coup évité de justesse. Le problème est que, trop souvent, vous donnerez un coup, esquiverez, redonnerez un nouveau coup pour continuer le combo, mais là encore, vous devrez esquiver. J’ai eu trop souvent fois l’impression d’avoir à faire du ping-pong pour mettre mes ennemis à terre.

Pour résumer, si vous avez joué aux différents Batman (de Rocksteady Studios) vous ne serez pas vraiment dépaysé. Le système de combat s’en rapproche un peu trop à mon goût. Même si je l’ai aimé dans les Batman, le personnage de Nilin ne s’y prête pas. Nilin est une femme svelte et athlétique. Quand elle combat, on dirait Roger le routier. Même si les animations sont fluides le rythme est mou et les combats ont souvent le même tempo. Pas de nuances.

– Le scénario :

Enfin une bonne chose. En relisant le début de l’article, j’ai l’impression que je descends le jeu. Il a des défauts, comme beaucoup d’autres, mais il a des qualités. Le scénario est très bon, dès le début, tout est mis en place pour que le joueur ait envie de connaitre le fin mot de l’histoire. Des rebondissements incroyables et une fin digne des plus grands romans.
La-Horde-du-Contrevent-Alain-Damasio
En même temps, c’est un peu logique que le scénario soit si bon, car Alain Damasio (La Horde du Contrevent) a participé à l’écriture de celui-ci.

Un autre bon point, c’est que le personnage « évolue » au fur et à mesure que le jeu se déroule. Nilin n’a pas le même discours au début du jeu ou au milieu. C’est un plaisir que d’incarner un personnage qui « se fait ses propres idées » de l’environnement qui l’entoure. Son tempérament évolue même si, finalement, tout est orchestré par les scénaristes.

Le petit point noir est que l’histoire est linéaire. Vous n’avez qu’à suivre les couloirs pour avancer et vous ne risquez pas d’être perdu. Cela est voulu par les développeurs du jeu : « C’est pour avoir un contrôle maximal sur les événements, les émotions que le joueur va traverser, va vivre. Et ça, ça passe par une approche très cinématographique. ». Malgré un discours de liberté, nous n’avons pas vraiment la possibilité de faire ce que l’on souhaite.

– Le thème :

Le thème abordé par le jeu (les souvenirs) m’a rappelé plein de films tels que : Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Dark City, Inception, Avalon

La possibilité de modeler les souvenirs ne nous permettrait-elle pas de faire ce que bon nous semble ?

4 étoilesPour résumer : c’est un bon jeu. Pas le meilleur jeu de l’année je pense, mais un jeu qui sait mettre dans l’ambiance avec un univers visuel très bien travaillé, une bande son plaisante, surtout pour les phases de combat, et un scénario prenant écrit par Alain Damasio. Un petit mot rapide sur la durée de vie de ce jeu vendu à environ 50€, il m’a fallu 9 heures pour le finir, ce qui reste raisonnable quand on sait que c’est un jeu linéaire.

N’hésitez pas à nous donner vos avis et impressions sur ce jeu dans les commentaires de l’article, nous les lirons avec plaisir.

Antoine pour Pégase Mécanique.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 11, 2013 dans Jeux

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :