RSS

[DADV]N°4 : Apocalypse, mode d’emploi 2/2

05 Déc

L’Apocalypse – et le post-apo – étant source d’inspiration, on démarre un deuxième tour de table.

https://i2.wp.com/www.denoel.fr/couv_mini/02067765918.gifEtienne nous présente Le guide du routard galactique (publié dernièrement chez Folio SF sous le titre Le guide du voyageur galactique), de Douglas Adams (Denoël) qui fait partie, avec Terry Pratchett, de la SF « gaudriolante ». Ce guide commence par la destruction de la maison du héros, sur le trajet d’une autoroute ; puis la Terre est détruite, sur le trajet d’une autoroute intergalactique… Il est le dernier survivant de l’espèce humaine, et vit avec… Ford Escort, son drôle de compagnon, des (més)aventures à travers l’espace. Ils sont aidés par un guide trouvé par hasard. En fin de roman, ils se demandent où manger… « dans le dernier restaurant avant la fin du monde ». Moins parodique et délirant que Pratchett, mais dans le bafouage des codes du space opera. De l’humour décalé à la Monty Python, transposé en SF et adapté en film : H2G2.

https://i1.wp.com/ressources.bragelonne.fr/img/livres/2012-07/1207-gaia_3.jpgSandrine présente, mitigée, Gaïa de Yannick Monget (Bragelonne) : quand on démarre la lecture, on est à Paris, mais dans une ville envahie par la forêt tropicale. L’idée du scénario est bonne, mais les dialogues sont ralentis par de longues diatribes moralisatrices (« polluer et exploiter les ressources terrestres, c’est mal ») et les motivations et réactions des personnages sont parfois illogiques. Toutefois, les actions et les dangers s’enchaînent et en avançant au fil du roman, l’intrigue n’est finalement pas si simpliste que ça. Cela ferait un excellent scénario de film catastrophe.

http://www.paninicomics.fr/image/image_gallery?img_id=2048055&t=1253003302273Morgan présente le comics Punisher, la fin paru chez Panini Comics. Écrit par Garth Ennis avec des dessins de Richard Corben. Le personnage du Punisher est créé en 1974 et apparaît dans Spiderman comme un justicier qui fait sa loi. Ici, on est dans une ambiance post-apocalyptique ; l’histoire montre sa déchéance.

https://i1.wp.com/multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/6/3/7/9782756028736.jpgD’autres titres « post-apocalyptiques » ont été évoqués : en jeunesse, la très belle trilogie de Moana (Silène, éditions du Jasmin ; déjà parus les tomes 1 : La Saveur des figues et 2 : Le Bateau vagabond), en BD jeunesse S.A.M (proposition jeunesse de BD R’Art) ; dans les titres les plus connus reviennent De bons présages de Neil Gaiman et Terry Pratchett, ainsi que Walking Dead et I am legend de Richard Matheson.

L’Apocalypse, c’est la fin d’un monde ; il est donc logique que cela inspire d’autres media :

https://i2.wp.com/static9.cdn.ubi.com/fr-FR/images/IAA_conceptart_4_620x350tcm2432370.jpgAntoine : I’m alive, jeu vidéo de chez Ubisoft où on dirige un personnage qui doit survivre suite à un cataclysme ; on peut aller jusqu’à se battre contre des gangs pour une bouteille d’eau… Pas testé.

D’autres jeux sont cités par les gamers de DADV, qui s’enflamment : Fallout, The Last of Us, etc.

https://i2.wp.com/fr.web.img1.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/64/75/57/18866817.jpgEloïse présente l’excellent film L’Armée des douze singes : les survivants décident de comprendre comment l’Apocalypse s’est déroulée en faisant des voyages dans le temps… L’acteur principal est Bruce Willis ; Brad Pitt en rôle secondaire est un fou très bien fait. C’est l’adaptation d’un court-métrage en noir et blanc : La Jetée.

Hors-sujet mais on a aimé aussi :

FX présente Le père porcher de Terry Pratchett : le monde est menacé de disparition car le père Noël ne donne plus de cadeaux et c’est la Mort qui distribue les cadeaux… L’un des meilleurs de Pratchett !

Mathilde présente le page turner Toi de Zoran Drvenkar (éditions Sonatine) : « apocalyptiquement trop bien » !

https://i0.wp.com/www.gallimard.fr/catalog/couvertures/01039337559.gifUn coup de cœur d’Etienne : attention chef d’œuvre ! ENtreFER d’Iain Banks qui est un roman inclassable… On démarre dans un monde métallique, sur un pont immense, dans un univers à la 1984 très oppressant. On revient dans un univers médiéval avec un guerrier incompréhensible… Enfin, un troisième personnage dans un troisième univers. Au fil de l’avancée des histoires, on comprend le lien… Attention : il ne faut surtout pas lire la 4ème de couverture ! Ce roman est un ouvrage majeur.

Prochain thème :

« Le père Noël est-il vraiment une ordure ? Voyons les livres qu’il vous a apportés… »

N’hésitez pas à nous écrire pour nous soumettre vos titres : pegase(point)mecanique(at)gmail(point)com

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 5, 2012 dans Des aliens et des vaches

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :