RSS

[EVENT] Rencontre avec Neil Gaiman aux Utopiales 2012 de Nantes

24 Nov

Tout d’abord je dois dire que c’est un sacré personnage ce Neil Gaiman, à l’image des héros de ses romans. Au contraire de ces auteurs prétentieux qui vous prennent de haut ou de ceux, si timides, qui n’osent pas parler d’eux, Neil Gaiman a répondu à cet entretien avec bonne humeur et décontraction, comme s’il prenait le thé avec de vieux amis.
Il nous a tout d’abord parlé de sa rencontre avec Terry Pratchett qui l’a lancé dans sa carrière d’écrivain en lui proposant, en 1990, d’écrire avec lui De bons présages (en anglais : Good Omens). Neil Gaiman ne cache pas son admiration pour le créateur du Disque Monde et dit à son propos : « c’est comme si Michelange vous appelait pour vous dire : « j’ai le plafond d’une chapelle à repeindre. Ça te tente ? » »

 

C’est à travers cette collaboration que Neil Gaiman à appris à développer ses idées, ses univers et à les coucher sur le papier sous forme de romans.

 

 
J. Vincent, le modérateur, l’a ensuite questionné sur Neverwhere (1996) en lui demandant d’où lui était venu l’envie d’écrire ce roman. Il s’agissait à l’origine d’un projet pour une série télévisée destinée à la chaîne anglaise BBC et qui retraçait les aventures fantastiques de Richard Mayhew dans la « Londres d’en bas ». Neil Gaiman en était le scénariste mais il n’était pas satisfait des changements que la production imposait, notamment au niveau du visuel des personnages. Aussi pour que Neverwhere corresponde exactement à l’image qu’il s’en faisait, Neil Gaiman a décidé de le transformer en roman.

 

Quand on l’interroge sur ses sources d’inspiration et sur sa façon de transformer le réel en fantastique, Neil Gaiman répond que, le plus souvent, cela vient par hasard de questions extravagantes qui peuvent lui traverser l’esprit. Comme lors de sa première visite de Londres, enfant, où il s’est demandé s’il y avait vraiment un chevalier sur « Knight Bridge » ou lors d’un voyage en avion où il s’est dit « et si les colons américains avaient emmené leurs dieux dans leurs bagages », ce qui a donné American Gods (2001). « Les idées peuvent venir de n’importe où. Tenez là je regarde ce fauteuil et je me dis : et si un loup garou, un soir de pleine lune, se faisait les dents sur ce fauteuil. Est-ce qu’à la prochaine pleine lune ce fauteuil sera soudain recouvert de poils et de crocs ? »

L’un des spectateurs l’a questionné sur ses personnages qui sont toujours charismatiques et très agréables à suivre ou à découvrir et lui a demandé comme il les créait. Neil gaiman lui a répondu qu’à chaque fois qu’il créée un personnage, il se demande si c’est quelqu’un avec qui il aimerait passer la soirée et discuter. Si la réponse est « non » alors il le modifie.

 

Enfin Neil Gaiman a clos cette rencontre en nous lisant un passage de son prochain roman, The Ocean at the end of the land dont la sortie est prévue en Angleterre pour juin 2013. Ce livre raconte l’histoire d’un jeune garçon de sept ans qui rencontre une jeune fille qui a onze ans, depuis très longtemps. Elle prétend qu’elle vient de l’Ancien Pays, le seul pays réel qui soit, et que celui-ci a jadis sombré dans les flots. Seule sa grand-mère se souvient vraiment de ce à quoi il ressemblait avant la catastrophe. Neil Gaiman avoue que c’est le livre le plus personnel qu’il ait écrit car le héros est inspiré de sa propre enfance et les lieux dans lesquels évolue l’histoire sont ceux dans lesquels il a vécu lorsqu’il avait lui-même sept ans.

 
Une très belle rencontre, donc, que celle-ci et nous avons hâte de lire les prochaines histoires fantastiques qui sortiront de l’imaginaire de cet écrivain peu ordinaire.

Eloïse pour Pégase Mécanique.

 
Interview complet sur le site d’ActuSF : http://www.actusf.com/spip/article-14444.html
De bons présages paru aux éditions J’ai lu, ISBN : 9782290315866
Neverwhere paru aux éditions J’ai lu, ISBN : 9782290016169
American gods paru aux éditions J’ai lu, ISBN : 9782290330418
Dernier livre paru : Mes cheveux Fous, illustré par Dave McKean, aux éditions Au Diable Vauvert, ISBN : 9782846263884
Le Blog de Neil Gaiman : http://www.neilgaiman.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 24, 2012 dans Evénements

 

Étiquettes : , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :